L’évolution des marchés

Chers amis,
J’espère que tout va bien pour vous et votre famille. Vous trouverez ci-dessous un résumé des activités sur les marchés de cette semaine, ainsi que certaines perspectives connexes.

Principaux événements survenus sur les marchés

• Au cours de cette semaine écourtée, les marchés boursiers nord-américains ont rebondi après la baisse de la semaine dernière, évaluant les données positives sur les vaccins de Pfizer et de BioNTech contre la flambée croissante de COVID-19 aux États-Unis.
• Plus de la moitié des États ont décidé d’abandonner ou d’annuler leurs plans de réouverture, les responsables de la santé exprimant des préoccupations au sujet de la propagation continue du coronavirus. Le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut américain des allergies et maladies infectieuses, a déclaré qu’il « ne serait pas surpris » de voir le nombre quotidien de nouveaux cas grimper de 40 000 à 100 000. La Dre Anne Schuchat, directrice adjointe principale des Centers for Disease Control and Prevention, a déclaré que la pandémie est hors de contrôle et que « c’est vraiment le début ».
• Le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jay Powell, a déclaré au Congrès que les entreprises du pays avaient ouvert plus tôt que les responsables des banques centrales ne l’avaient prévu, entraînant une reprise de certaines activités économiques. Néanmoins, il a mis en évidence le défi de garder le virus sous contrôle.
• Au cours du même témoignage, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré que l’objectif de l’administration Trump est d’adopter une nouvelle série de mesures de relance budgétaire d’ici la fin juillet. La Chambre des représentants des États-Unis a adopté un programme d’infrastructures de 1,5 billion de dollars plus tôt cette semaine.
• Statistique Canada a annoncé que le produit intérieur brut (PIB) réel par industrie a diminué de 11,6 % en avril et que la valeur totale des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes s’est redressée de 20,2 % en mai, après avoir enregistré des reculs de 13,4 % en mars et de 15,4 % en avril.
• Le nombre d’emplois aux États-Unis a augmenté de 4,8 millions en juin, tandis que le nombre de demandes hebdomadaires d’indemnités de chômage s’est élevé à 1,4 million. Compte tenu de l’arrêt des activités dans certaines régions, les données de juillet pourraient connaître une baisse qui contrebalancerait les gains de mai et de juin.
Quel impact ces événements ont-ils sur vos placements?
Les prochaines semaines pourraient s’avérer cruciales quant à la façon dont le marché réagira sous l’effet à la fois de la flambée des cas de COVID-19 aux États-Unis et des nouvelles mesures de relance économique du gouvernement. Bien que le Canada semble avoir contenu son éclosion pour l’instant, la façon dont son voisin du sud gère la situation aura une incidence considérable sur le pays.

Jusqu’à présent, la Fed a prouvé qu’elle est prête à utiliser tous les moyens à sa disposition pour atténuer les menaces économiques du virus, et la forte remontée des marchés depuis leur creux atteint en mars en est la preuve. Cependant, nous ne pouvons affirmer avec certitude que ce soutien aura le même effet à l’avenir à mesure que la pandémie s’intensifie aux États-Unis. Il est donc important de ne pas dévier de notre plan, lequel a été conçu pour gérer à la fois les hauts et les bas des marchés.

Comme toujours, je reste à votre disposition pour discuter de votre plan d’investissement. Pour toute question ou préoccupation concernant votre portefeuille, n’hésitez pas à communiquer avec moi par téléphone, au 450 951-8787.

Meilleures salutations,

Michel Prévost