L’évolution des marchés

Chers amis,

J’espère que votre famille et vous vous portez bien. Vous trouverez ci-dessous un résumé des activités sur les marchés de cette semaine, ainsi que certaines perspectives connexes.

Principaux événements survenus sur les marchés

  • Après avoir reculé la semaine dernière, les marchés boursiers nord-américains ont progressé, les annonces économiques optimistes et des spéculations au sujet d’un traitement potentiel contre la COVID-19 l’emportant sur les craintes d’une « deuxième vague ».
  • Dix États américains ont vu leur nombre de cas de coronavirus augmenter de plus de 50 % au cours de la semaine dernière, et une nouvelle éclosion à Pékin a fait craindre une seconde vague de l’épidémie en Chine. Des scientifiques de l’Université d’Oxford ont déclaré qu’un stéroïde couramment disponible, la dexaméthasone, réduirait la mortalité chez les patients les plus gravement atteints par la COVID-19.
  • Aux États-Unis, le Bureau du recensement a annoncé que les ventes au détail et des services de restauration ont augmenté de 17,7 % en mai, la plus importante hausse mensuelle jamais enregistrée. Le nombre de demandes hebdomadaires d’indemnités de chômage aux États-Unis s’est établi à 1,5 millions.
  • Le gouvernement américain envisagerait une série de mesures en matière d’infrastructure totalisant un billion de dollars pour stimuler l’économie. Quant au président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell, il a annoncé que la Fed commencera à acheter des obligations de sociétés individuelles.
  • Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le gouvernement fédéral travaille à prolonger la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pour les travailleurs qui ne peuvent pas encore retourner à leur emploi, et que le gouvernement fournirait un « portrait fiscal » le 8 juillet prochain.
  • Statistique Canada a indiqué que les ventes du secteur manufacturier ont enregistré une baisse sans précédent de 28,5 % en avril et de 37,1 % d’une année sur l’autre. Les prix à la consommation ont augmenté de 0,1 % en mai, mais ont diminué de 0,4 % d’une année sur l’autre.
  • Les tensions géopolitiques se sont accrues alors que la Corée du Nord et du Sud, ainsi que l’Inde et la Chine, ont pris part à des affrontements distincts. La Corée du Nord a fait exploser un bureau de liaison intercoréen et a rejeté une offre de la Corée du Sud de dépêcher des envoyés spéciaux, tandis que des soldats chinois et indiens se sont engagés dans un affrontement frontalier meurtrier.

Quel impact ces événements ont-ils sur vos placements?

De toute évidence, les marchés ont adopté une vue optimiste des développements économiques et liés à la pandémie au cours des derniers mois, se concentrant sur les données positives tout en écartant la plupart des préoccupations. Une grande part de cela peut être reliée à la volonté continue des gouvernements et des banques centrales d’intervenir en offrant un soutien important dès qu’ils constatent tout signe de détresse possible, comme nous l’avons vu une fois de plus cette semaine avec l’annonce de la Fed concernant les achats d’obligations, la tentative du gouvernement canadien de prolonger les versements de la PCU ainsi que les perspectives concernant le programme d’infrastructures d’un billion de dollars de l’administration Trump.

Bien que cette réaction à court terme ne signifie pas que les choses se dérouleront de la même manière à l’avenir, il convient de noter que, malgré le contexte de pandémie et de récession mondiales, et l’incertitude quant à une solution ultime pour la COVID-19, les marchés se sont révélés résilients. Le plan que nous avons élaboré ensemble est conçu pour tirer parti de ce type de résilience à plus long terme.

Je reste à votre disposition pour discuter de votre plan d’investissement si vous jugez cela utile. Pour toute question ou préoccupation concernant votre portefeuille, n’hésitez pas à communiquer avec moi par téléphone, au 450-951-8787.

Meilleures salutations,

Michel Prévost